Couverture Eve of Man, tome 1

maginez qu'aucune femme ne soit née sur Terre depuis cinquante ans.
Imaginez qu'enfin, une fille, une unique fille, naisse.
L'avenir de l'humanité repose sur elle.
Comment va-t-elle réussir à se rendre maîtresse de son destin ?

mon avis

Ci tôt vu à la bibliothèque, ci tôt arrivé à la maison, ci tôt lu ! Certains livres vous font cet effet là !

Cette dystopie tire son épingle du jeu par l'originalité de sa thématique. Les auteurs prennent le temps d'installer leurs univers et leurs personnages. Le récit nous permet de nous imisser au sein même de la psychologie des personnages que l'on appréhende au fil des pages. Les personnages bien que naifs sont touchants et les émotions des uns et des autres sonnent justes. 

Les différents traitements que vont subir Eve font froid dans le dos. Certains lecteurs ont reproche au personnage féminin sa passivité. Je trouve, au contraire, que le récit nous permet de comprendre le boulversement que va vivre le personnage principal : passer de la reconnaissance naive, à l'incompréhension pour finir par comprendre qu'il faut se rebeller...

L'amourette est certe prévisible mais elle est bien traitée et ne prend pas trop de place dans le roman. Les auteurs nous épargne la sempiternelle trame du triangle amoureux et ça fait un bien fou ! 

Le récit se compose de deux parties bien disctinctes. Dans un premier temps, nous vivons au coté des deux héros que nous suivont. les auteurs mettent en place l'univers et on découvre peu à peu l'envers du décor. La seconde partie du roman est bourrée d'aventures et d'action. Impossible de quitter le roman des yeux : les émotions s'enchainnents, l'action est omniprésente. C'est bien mené et boulverssant à la fois...

En résumé, un premier tome assez introductif, qui prend son temps et qui devient rapidement immersif. J'ai passé un très bon moment de lecture.