Bibliokinderine lit

04 août 2022

Age tendre (Clémentine Beauvais)

Couverture Âge Tendre

La présidente de la République ayant décidé que tout élève doit accomplir une année de service civique entre sa troisième et sa seconde, Valentin a posé ses voeux. Malheureusement pour lui, ils n'ont pas été respectés et l'adolescent est envoyé dans un centre pour personnes âgées atteintes d'Alzheimer, situé dans le Pas-de-Calais, conçu pour ressembler à un village des années 1960.

2022061415033791685

Je remercie les éditions J'ai lu pour l'envoie de cet ouvrage qui m'a permis de découvrir la plume de Clémentine Beauvais que je n'avais pas encore eu l'occasion de lire. J'ai eu un réel coup de cœur pour l'illustration de couverture qui m'a tout de suite happée tout comme le synopsis prometteur.
Un roman peut s'apprécier de plusieurs manières. Parfois, la plume vous séduit avec un je ne sais quoi qui vous fait voyager... Parfois, ce sont les personnages auquel vous vous attachez... D'autres fois l'histoire vous fascine !
Ici, l'autrice a rempli le contrat avec des personnages hauts en couleurs. Il y a tout d'abord le héros de l'histoire, attachant à souhait avec ses angoisses et ses failles qui en font un personnage émouvant et drôle à la fois. Puis l'équipe médicale, les patients, la famille de Valentin... Tout sonne juste et on s'attache facilement à ce petit monde qu'on aime explorer jour après jour... L'histoire et les thématiques abordées sont originales. La vieillesse, Alzheimer, le deuil... beaucoup de thématiques fortes que l'autrice exploite à merveille dans un récit qui montre combien on peut grandir et évoluer au contact des autres.
Malgré tout, je ressort de ma lecture avec un sentiment mitigé. Je suis charmée et touchée par l'histoire et ses personnages mais la forme du récit ne m'a pas convaincu. L'autrice a pris le partie de nous livrer son récit sous la forme d'un rapport de stage. Ceci donne un aspect assez froid à l'histoire : on peine parfois à mettre les émotions au premier plan. Les inserts qui expliquent comment le rapport doit être rédigé ont cassé mon rythme de lecture et me rappelaient sans cesse ce point que je n'ai pas apprécié. De plus, Clémentine Beauvais utilise un vocabulaire assez simple. Le style très jeunesse souffre parfois de répétitions qui m'ont dérangée.
Soit je ne suis pas le public cible de ce récit, soit je n'aime pas la plume de l'auteure. Pour le savoir, il faudrait que je lise d'autre roman de Clémentine Beauvais... En bref, une histoire sympathique livrée par une pléiade de personnages auxquels on s'attache rapidement mais un style et une forme de narration qui ne m'a pas convaincue !

Posté par bibliokinderine à 12:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 juin 2022

Astar, le coeur de la mer, livre 1 (Mia Pasquier)

Couverture Astar, le cœur de la mer

Personne ne pouvait imaginer qu'un autre monde, habité par des créatures magiques et des sorciers, existait. Skye, une terrienne de 17 ans, est promise à un destin hors norme. Des yeux orange la surveillent lorsqu'elle prend conscience qu'elle est dotée d'étranges pouvoirs. Déterminée à en savoir plus, elle se rend sur Astar afin d'obtenir des réponses concernant ses origines. Quel rôle jouera-t-elle dans cette prophétie dont tout le monde parle?

Je remercie les éditions Baudelaire pour l'envoi de ce roman. Le travail éditorial est chouette avec une belle couverture dont je suis fan.

 On entre dans le vif du sujet dès les premières pages. Je regrette cependant que l'auteure n'ai pas pris le temps de poser les bases de son roman. En moins de 70 pages, on connaît les personnages principaux qui ont pris connaissance de leurs origines, de leurs pouvoirs, qui ont déjà démêler la prophétie qui les concerne et ont retrouvé la plupart de leur compagnons... Çà va vite !! Beaucoup trop vite...

 Il est difficile dans ces conditions d'avoir de l'empathie pour les personnages : on se contente de suivre leur péripéties en passant d’aventures en aventures, de rencontres en rencontres sans pourvoir réellement entrer dans l'histoire. C'est dommage, car la trame de fond est bien trouvé et on sent qu'il y a du potentiel dans l'univers qu'a créer Mia Pasquier.

 La plume de l'auteure est très jeunesse. Les phrases sont courtes et peu travaillée. Les dialogues utilisent un vocabulaire très adolescents qui ne m'a pas plu. Cela donne au roman un aspect très jeunesse : comme je m'attendais à une fantasy adulte, c'est un peu frustrant. Cependant, je pense que ce point ne sera pas un frein pour beaucoup de lecteur qui sauront y trouver leur compte !

 Pour ma part, je me suis un peu ennuyer dans cette histoire que je me suis contenté de survoler ! Est ce dû à la plume trop jeunesse ou au rythme du récit ? Suis je peux être devenus trop exigeante en terme de fantasy à force d'en lire ? Peut être un subtil mélange des deux mais je suis passé à coté du travail de Mia Pasquier...

Posté par bibliokinderine à 15:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juin 2022

Tout le bleu du ciel (Melissa Da Costa)

Couverture Tout le bleu du ciel

"Petitesannonces.fr : Jeune homme de 26 ans, condamné par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) d'aventure pour partager avec moi ce dernier périple."

Émile n'a plus beaucoup de temps à vivre. Il a décidé de fuir l'hôpital, la compassion de sa famille et de ses amis. À son propre étonnement, il reçoit une réponse à cette annonce. Trois jours plus tard, avec le camping-car acheté secrètement, il retrouve Joanne, une jeune femme, qui a pour seul bagage un sac à dos, un grand chapeau noir, et aucune explication sur sa présence. Ainsi commence un voyage stupéfiant de beauté. À chaque détour de ce périple naît, à travers la rencontre avec les autres et la découverte de soi, la joie, la peur, l’amitié, l’amour qui peu à peu percent la carapace de douleurs d’Émile.

Je tiens à remercier Eléonore pour sa patience à mon égard. Nous avions décidé de lire ce roman en lecture commune. Ma panne de lecture aura eu raison des délais que nous nous étions fixés... 

"Tout le bleu du ciel" fait parti de ces romans où le titre nous dévoile son importance au fil des pages, de l'histoire, pour qu'enfin on découvre comment il peut prendre tout son sens ! J'ai beaucoup aimé cela en plus de la délicatesse de l'autrice. Ce roman ne sombre jamais dans le larmoiement alors que les thématiques sont lourdes émotionnellements mais il illumine au contraire de vie et de joie ! 

Melissa Da Costa dépeind des personnages d'une justesse à tout épreuve : impossible de rester de marbre devant Emile et Joanne si touchant de réalisme et de douceur. Ce livre se savoure comme un bonbon rafraichissant et doux à la fois... 

La construction du roman est très intéressante. Au delà de l'histoire, nous découvrons dans une première partie, via des flash back, les félures d'Emile... On apprend à comprendre ce jeune homme et sa décision. Puis c'est au tour de Joanne en seconde partie de roman ou l'on découvre son enfance, sa jeunesse, son histoire d'amour avec ce fameux Léon... C'est très intelligent ! 

Je crois que le point fort de ce roman sont les personnages eux même que ce soit Myrtille, les personnages secondaires ou encore Pok, le chat. Ils sont tous important à leur manières puisqu'ils participent à la constructions de nos deux protagonistes. Emile et Joanne ne manque pas de profondeur ... J'ai beaucoup aimé découvrir l'histoire de Joanne, de sa vie de famille et de mère... 

Le voyage est dépaysant, les paysages sont décrit avec une poésie que j'ai rarement vue.... J'y ai reconnu certains paysages d'ailleur ! Ce roman donne envie de savourer chaque moment de la vie, comme un moment précieux qu'il faut chérir : plus qu'un voyage initiatique, l'autrice nous propose un voyage au coeur même des émotions humaines dans ce qu'elles ont de plus beau ! Un grand bravo à Mélissa Da Costa qui m'a offert pour la seconde fois un merveilleux moment de lecture... 

Posté par bibliokinderine à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Witch and God, tome 1 : Ella la promise (Liv Stone)

 

Ella est une jeune sorcière sans dons, enjouée et pétillante, vivant tranquillement dans le monde des humains, où elle suit des cours à l’Université de Springfall. Cette année encore, elle va assister aux côtés de ses deux puissantes sœurs à la fête de la communauté des sorcières. Mais cette édition est particulière : les sorcières et les dieux ont décidé de faire cesser le conflit qui perdure entre eux depuis des décennies. Pour sceller cette paix, ils organisent un mariage entre un représentant de chaque communauté.
Ella est outrée d’apprendre que sa sœur Méroé est la sorcière désignée pour cette union, et encore plus lorsque le maître des dieux, Zeus, présente le futur marié : son petit-fils Deimos, dieu de la Terreur. Froid et arrogant, ce dernier a la forme terrible et noire de la nuit. Ella ne peut pas y croire : hors de question que sa sœur épouse l’incarnation même de la Terreur !
Mais Deimos bouleverse les négociations en refusant la fiancée qui lui est imposée. Il désigne lui-même la promise qu’il a choisie : la sorcière sans dons auquel personne ne s’attendait, Ella.

Je tiens à remercier Audiolib pour m'avoir permis de découvrir l'univers de Liv Stone et son histoire original.

La lectrice de ce roman a su mettre de la profondeur dans les dialogues entre les personnages. Elle a su donner vie à chacun d'entre eux : et pourtant ce n'était pas gagné (Comment savoir quelle voie pourraient avoir des dieux?!). Mon écoute a été des plus agréable !

L'univers que propose l'autrice est riche et bien construit. Elle a su donner vie à deux mondes bien distinct. D'un coté la mythologie grecque modernisée par une vie dans notre espace temps, de l'autre un système de magie et de sorcières intéressant. Les deux mondes s’entremêlent avec un bon équilibre et on comprends assez rapidement les enjeux de ce mariage arrangé. Le tout est bien construit et original. J'ai été happé par l'univers...

Les deux personnages principaux sont très différents de caractères et semble ne rien avoir en commun. Pourtant, lorsque l'on apprend à les connaître, on ressent une même souffrance chez eux, souffrance qui va les rapprocher. D'un coté, le dieu de la terreur souffre d'une étrange culpabilité que l'on découvre au fil des pages. Sentiment qui explique le coté protecteur qu'il prend avec Ella. De l'autre, notre héroïne féminine a toujours souffert de son manque de pouvoir qui la rendait si différente aux yeux de son clan. Les deux vont se construisent en faisant abstraction des difficultés bien nombreuses qu'ils vont rencontrer : la romance m'a touchée...

La plume de l'auteure m'a convaincu dans la première partie, je regrette cependant les répétitions à rallonges des scènes épicées dans la seconde partie du roman : elles m'ont profondément ennuyée et ont rendu mon écoute un peu plus désagréable. Sans cela, j'aurais sûrement eu un coup de cœur pour cette histoire.

En bref, une première découverte pour moi que cette romance fantastique, qui m'a pas mal plu... assez pour que je veuille connaître la suite !

Posté par bibliokinderine à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mai 2022

Songe d'Irlande, tome 1 : révélations (Nora Roberts)

Enseignante à Philadelphie, Breen dissimule une faille : la douleur causée par l’abandon de son père, Eian Kelly, quand elle était enfant. Un soir, chez sa mère, elle tombe sur des documents stipulant qu’elle possède des milliers de dollars sur un compte bancaire en Irlande, alimenté par Eian. D’abord sous le choc, Breen, encouragée par son meilleur ami Marco, démissionne et réserve ses billets d'avion, déterminée à découvrir la vérité et à profiter de ce pays qu’elle n’a connu qu’à travers les mots de son géniteur. Un pays intriguant aux vallées verdoyantes, aux côtes battues par le vent, où les ruines de châteaux forts témoignent d’un passé fascinant. Sur les traces d’Eian, au fil des rencontres, Breen va de fausses pistes en révélations, jusqu’à trouver un portail magique au pied d’un arbre immense...

Je remercie encore les éditions J'ai lu pour l'envoie de cet ouvrage qui m'a permis de découvrir la plume de Nora Roberts que je n'avais pas encore eu l'occasion de lire. J'ai eu un réel coup de cœur pour l'illustration de couverture qui m'a tout de suite happée.

Ce roman se découpe en deux parties bien distinctes. La première nous permet de réellement apprendre à connaître le personnage principale. Un petit goût de roman feel-good bienvenu. J'ai pris beaucoup de plaisir à la lecture du road trip de Breen et de son meilleur ami Marco. Leur relation est touchante et le tout est bourré d'humour : une lecture qui fait du bien ! L'autrice parsème de-ci de-là quelques éléments qui nous font comprendre que quelque chose de surnaturel se trame : c'est assez subtil et intelligemment amené pour piquer notre curiosité.

Les décors d'Irlande sont très bien rendus : c'est dépaysant à souhait ! Dès que Breen découvre le monde magique et fantastique qui l'attend, le livre prend une autre tournure. Nora Roberts nous plonge dans un univers onirique qui n'est pas sans rappeler les légendes irlandaises. La magie, les créatures surnaturels sont omniprésents. C'est bien construit et assez fouillé bien que ce tome soit assez introductif et de construction assez classique. L'autrice prend le temps de poser les bases de son univers, elle permet à son héroïne de découvrir le monde qui l'entoure, de prendre ses marques. Je suis curieuse de savoir quelle suite Nora Roberts va donner à son roman.

La plume de l'autrice est très agréable à lire. Le roman pourrait souffrir d'une certaine longueur : le rythme est assez lent mais personnellement cela ne m'a pas dérangé



Posté par bibliokinderine à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


France Impressions d'ailleurs (Pierre Deslais)

france-impreions-d-ailleurs

 

* Laissez-vous surprendre par ce tour du monde... sans franchir les frontières de l'hexagone :
* Bretagne : Les plages du bout du monde et Tahiti... / Normandie : Château-Gaillard et le krak des Chevaliers en Syrie... / Pays de la Loire : Maulévrier et le Japon... / Île-de-France : la rue Crémieux à Paris et Nothing Hill... / Hauts-de-France : Amiens et Venise... / Grand Est : les Vosges et le Grand Nord... / Bourgogne-France-Comté : le plateau des Milles étangs et la Finlande... / Centre-Val de Loire : la pagode de Chanteloup et la Chine... / Provence-Alpes-Côte-d'Azur : Église orthodoxe de Nice et la Russie... / Occitanie : les Pyrénées et les Andes... / Auvergne-Rhône-Alpes : Les méandres de Queuille et l'Amazonie... / Nouvelle-Aquitaine : La dune du Pyla et le Sahara...

Je tiens à remercier Babelio et les éditions Ouest France pour l'envoi de ce magnifique ouvrage. Le travail éditorial est exeptionnel tant au niveau de la qualité des couvertures qu'au niveau du contenu qui tient toutes les promesses d'un beau livre. 

Pierre Deslais nous propose ici de voyager dans toutes les régions de France. Il nous montre avec intelligence et brio la diversité de nos paysages, de notre patrimoine architectural et culturel. Une superbe manière de valoriser notre cher pays. 

Ce livre porpose d'arpenter chaque région en s'arrétant chaque fois sur des caractéristique particulières qui nous ferait croire à un voyage autour du monde. C'est un régal pour les yeux car les photos sont splendides. L'écriture est efficace et donne envie de visiter chaque recoin de cette France pleine de charmes et de surprises. 

Un livre à ouvrir encore et encore pour découvrir ou redécouvrir notre beau pays... Un beaux livre qu'il fait bon de survoler pour pouvoir se plonger dans un voyage jusqu'au bout du monde ! 

Posté par bibliokinderine à 09:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 avril 2022

Hommage au club Dorothée (Collectif)

Couverture Hommage au Club Dorothée : 30e anniversaire

Il y a 30 ans, le Club Dorothée est arrivé sur TF1, chaîne alors tout juste privatisée. L'émission d'AB Productions a apporté une nouvelle dynamique aux programmes jeunesse. Pendant une décennie, Dorothée et sa bande ont occupé des dizaines d'heures d'antenne par semaine sur le petit écran. Les dessins animés sont arrivés en masse, souvent du Japon, avec des séries dont on parle encore aujourd'hui (Dragon Ball, Les Chevaliers du Zodiaque, Nicky Larson, Sailor Moon...). Puis est venue l'heure des sitcoms (Premiers Baisers, Hélène et les garçons) qui sont aussi devenues emblématiques de cette époque. Du succès aux polémiques, des programmes aux différentes personnes qui ont contribué à leur fabrication, plongez dans les coulisses de cette émission.

Je remercie encore les éditions Ynnis pour l'envoie de cet ouvrage centré sur le phénomène du PAF qu'a été le Club Dorothée.

Comme les précédents titres que j'ai pu lire dans cette collection « hommage », le travail de mise en page est sympathique : il propose toujours des doubles pages thématiques où les informations et les anecdotes se succèdent...

Ainsi, nous explorons l'historique d'AB production et du club Dorothée pour ensuite revisiter les séries japonaises, mais aussi occidentales ainsi que l'émission dans son ensemble.

Une première partie permet de revoir des images et de redécouvrir les séries japonaises cultes mais aussi les séries animées, plus discrètes, qui on bercées notre enfance. Une petite incursion dans les mangas qui ont fait la part belle mais aussi les difficultés du Club Dorothée. Chaque page nous donne des informations sur le dessin animé d'un point de vue commercial, artistique et culturel. Certaines analyses du succès ou non succès en France sont intéressantes mettant en cause parfois le doublage français qui manquait, à l'époque, de moyens humain comme financier.

La seconde partie s'attarde plus particulièrement sur les séries et dessins animés américains. Elle explique ensuite comment « AB production »s'est étoffé et à élargi son catalogue pour produire français.

Le travail éditorial souffre de quelques petites coquilles dispersées de ci, de là... Mais le fond, bien que parfois déjà connus, est fort intéressant. En résumé, un ouvrage bien sympathique et fort bien fait qui m'a permis de revivre, un moment les bons souvenirs de mon enfance. A conseiller à tous les fans mais aussi à ceux qui serait passé à coté de ce phénomène !



Posté par bibliokinderine à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mars 2022

Les impatientes (Djaïli Amadou Amal)

Couverture Munyal ou les larmes de la patience / Les impatientes

« Ce magnifique roman retrace le destin de Ramla, 17 ans, arrachée à son amour pour être mariée de force avec Alhadji Issa, un homme riche et déjà marié. Hindou, sa sœur du même âge, est contrainte d’épouser Moubarak, son cousin, alcoolique, drogué et violent. Quant à Safira, 35 ans, la première épouse d’Alhadji Issa, elle voit d’un très mauvais œil l’arrivée dans son foyer de la jeune Ramla, qu’elle veut voir répudiée. Pour les aider dans cette étape importante et difficile de leur vie, leur entourage ne leur donne qu’un seul et même conseil : Patience !

Je tiens à remercier les éditions J'ai lu pour l'envoi de ce roman coup de poing qui ne peut pas laisser de marbre son lectorat...

Amal Djaïli Amadou nous livre ici, un roman chorale poignant et révoltant. La thématique abordée est cependant nécessaire pour prendre conscience que dans certaines partie du monde, la femme n'est toujours pas traitée comme l'égal de l'homme mais est asservi à ce dernier. Mariage forcé, viol conjugal, polygamie, lutte de pouvoir : aucunes blessures n'est épargnés aux femmes qui, en plus de subir un esclavage, le font subir à leur propre fille par peur de déroger à la société ou à la religion !

La plume de l'autrice est simple mais efficace. C'est tour à tour immersif et percutant. Le récit à trois voix est prenant mais pourtant éprouvant ! Ces femmes nous racontent sans filtre, le martyr qu'est leur vie au quotidien. Le manque d'espoir est sûrement le plus dur à accepter dans leurs cage dorée...

Certes, ce roman est d'utilité public et dois être lu car il ne faut pas laisser ces voix de femmes se taire... Mais je trouve qu'il ne sera pas à la portée de tous : ça chamboule vraiment ! Je déconseille ce roman, aux âmes trop sensibles. A ne lire seulement quand la vie va bien !

Posté par bibliokinderine à 14:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mars 2022

Fables et légendes japonaises (Ippei Otsuka)

Couverture Fables et légendes japonaises: créatures fantastiques

Les esprits et autres monstres légendaires qui peuplent le pays du Soleil-Levant sont à l’origine de nombreux récits intemporels. Ces histoires, drôles ou tendres, nous transmettent des leçons de vertu.

Partez à la rencontre de ces créatures espiègles et débonnaires qui sillonnent l’archipel : tanuki, renards, kappa, géants, tengu et tant d’autres héros, qui croisent nos routes le temps d’une fable, ou d’une vie.

Je remercie encore les éditions Ynnis pour l'envoie de ce second opus des fables et légendes japonaises qui se concentre sur les créatures fantastiques. L'objet livre est à la hauteur du premier : toujours ces belles illustrations en pied de chapitre et cette couverture à rabat qui est splendide !

Ce recueil nous raconte sept fables et légendes nippone. Chacune d'elle se termine avec des explications sur les variantes des contes et les utilisations qu'en ont fait les artistes contemporains. C'est très intéressant et intelligent !

Tous ces contes sont à la fois drôles, tendres et d'une grande justesse. Le ton est contemporains et le vocabulaire accessibles à tous.

J'ai particulièrement aimé le conte de « Bunbuku et la théière dansante » ode à l'amitié et à la générosité ainsi que « la gratitude de la grue » qui valorise le bon cœur et la loyauté. Ce livre fait partie de ces recueil où il fait bon se perdre pour lire un conte par ci, une fable par là...

J'ai passé un agréable moment de lecture. Ce second tome est à la hauteur du premier, je pense même que je l'ai préféré... Une jolie série à lire et à relire ou bien encore à lire aux plus jeunes qui se régalerons d'entendre des contes originaux …

Posté par bibliokinderine à 18:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mars 2022

Changer l'eau des fleurs (Valérie Perrin)

Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu’elle leur offre. Son quotidien est rythmé par leurs confidences. Un jour, parce qu’un homme et une femme ont décidé de reposer ensemble dans son carré de terre, tout bascule. Des liens qui unissent vivants et morts sont exhumés, et certaines âmes que l’on croyait noires, se révèlent lumineuses.

Je tiens à remercier Audiolib pour l'envoi de ce petit bijoux. La lectrice de ce roman a une voie douce et elle prend le temps de la lecture en mettant l'accent sur tous les mots : on savoure chaque phrase en se délectant de la poésie, de la douceur et de la tendresse que met Valerie Perrin dans son texte. Une voie au service du récit en somme.

Valérie Perrin nous offre une narration qui oscille entre passé et présent pour nous raconter des petits morceaux de vies que ce soit des "habitants" du cimetière ou de Violette notre héroine. De sa naissance sous X, à sa rencontre avec son mari : Philippe Toussaint (pourquoi l'appeller ainsi ?...) Violette nous raconte sa vie par petit épisode : nous comprenons rapidement combien elle a pu souffrir et pourtant cette femme reste solaire et lumineuse. 

Le point le plus positif de ce roman reste ce personnage principal tout en délicatesse et en dévouement. Cette femme, bien que mélancolique sait jouir des petits plaisirs qu'offre la vie, consciente de part son métier du coté éphémère de celle-ci. Je me suis réellement attachée à Violette, l'admirant même parfois...

Véritable ode à la vie, ce roman est un petit bijoux d'émotions. 

Cependant, il est riche.. peut être trop. La multitude des personnages secondaires apporte un rythme un peu lent au récit qui souffre parfois de petites longueurs. Certains trouveront ces dernières agréables car c'est un livre où il fait bon prendre son temps... comme pour flanner dans les allées de ce cimetières charmant... D'autre trouveront le rythme trop lent et s'ennuyeront un peu... Je crois que je fais partie des premiers même si je n'ai pas toujours compris pourquoi l'autrice nous offrait certains détails qui me semblait inutile parfois. 

Je profite de ce petit post pour remercie Hermine pour les échanges sympathiques qu'elle m'offre à chaque petit mot laisser dans les envoies... 

Posté par bibliokinderine à 10:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,